IT FR DE

On peut dire qu’Enrico Filippini (Locarno 1932 – Rome 1988) n’a rien fait comme les autres. Comme jeune enseignant à Ascona, étudiant talentueux en philosophie, traducteur de E. Husserl, W. Benjamin, G. Grass, M. Frisch et F. Dürrenmatt, ou encore lecteur chez Feltrinelli, et plus tard aux éditions Saggiatore et Bompiani. De ses entretiens avec Foucault, Barthes, Márquez, Enzensberger, menés pour la Repubblica, Umberto Eco a écrit: «Ce n’est pas un exemple à copier, ils sont inimitables».

Le prix remis à Ascona en hommage à Enrico Filippini veut récompenser ceux qui œuvrent en coulisses dans le monde de l’édition et de la presse écrite, des figures qui n’en jouent pas moins un rôle important et servent avec générosité l’œuvre des autres, qu’ils soient écrivains importants ou simples lecteurs.

Après Bernard Comment, Klaus Wagenbach, Renata Colorni, Teresa Cremisi et Romano Montroni, cette année le prix est attribué à Jorge Herralde, dont la maison Anagrama, fondée à Barcelone en 1969, est aux premiers rangs de l’édition mondiale en langue espagnole, en particulier dans le domaine littéraire. Son éloge sera prononcé par Carlo Feltrinelli.