Programme

Michela Murgia - Magie de la rencontre

Il a dix-huit ans et elle vingt de plus. Elle est l’enseignante et lui l’élève. Quand Eleonora et Chirù se rencontrent, ils ont tous deux quelque chose à apprendre. Mais le vrai mystère réside dans une question: quand l’amour cesse-t-il d’être une force pour devenir un pouvoir? Comme dans tous ses livres, Michela Murgia traite dans son dernier roman un sujet d’ordre privé qui touche aux affects et aux sentiments, en ayant bien conscience qu’il s’agit aussi, et peut-être surtout, d’un thème politique.

Michela Murgia

Michela Murgia, née en 1972 à Cabras (Sardaigne), est une auteure italienne. Après des études de théologie, elle travaille un certain temps comme enseignante de religion, éducatrice et animatrice pour l’association Azione Cattolica. Elle débute avec Il mondo deve sapere (2006), journal tragi-comique d’un mois de travail, qui a inspiré le film di Paolo Virzì Tutta la vita davanti (2008). Elle publie chez Einaudi le recueil de nouvelles Viaggio in Sardegna (2008), le roman Accabadora (2009, Prix Campiello 2010), l’essai Ave Mary (2011) et le récit L’incontro (2012; fr. La Guerre des saints 2013).

Depuis 2011, elle est membre honoraire de la Coordination des théologiennes italiennes et elle collabore avec de nombreux périodiques et quotidiens. En 2013, elle écrit avec Loredana Lipperini l’essai L’ho uccisa perché l’amavo (falso!) et en 2015 sort son dernier roman, Chirù. Ses livres sont traduits en plus de vingt langues.

Bibliographie

Chirù, 2015, Einaudi
L’ho uccisa perché l’amavo (falso!) (con Loredana Lipperini), 2013, Laterza
L’incontro, 2012, Einaudi
Murmelbrüder, 2014, Wagenbach
La Guerre des saints, 2013, Seuil
Ave Mary, 2011, Einaudi
Accabadora, 2009, Einaudi
Accabadora (deutsche Übersetzung), 2010, Wagenbach
Accabadora (traduction française), 2011,Seuil
Viaggio in Sardegna. Undici percorsi nell’isola che non si vede, 2008, Einaudi
Elf Wege über eine Insel. Sardische Notizen, 2012, Wagenbach
Il mondo deve sapere, 2006, Isbn
Camilla im Callcenterland, 2011, Wagenbach

Prix

2010 Premio Campiello
2010 Supermondello
2009 Premio Dessì per la narrativa