© Foto: Francesca Mantovani©Gallimard
Programme

Maylis de Kerangal

Traverser la frontière

Le cœur d’un jeune homme, plongé dans un coma profond après un accident, battra dans un autre corps : c’est le récit poignant et merveilleux que nous livre Réparer les vivants, s’imposant au rang de classique de ces dernières années. Maylis de Kerangal voit en la littérature une clef pour s’aventurer à la frontière entre lumière et ténèbres, en sondant les limites de l’existence. C’est aussi pour cela qu’elle a raconté les naufrages de notre époque en s’intéressant à Lampedusa, en se laissant porter par son imagination jusqu’aux confins de la jungle et l’Histoire ou en plongeant dans le monde de la précarité juvénile.

Langue : français ; traduction simultanée : italien/allemand

La rencontre pourra également être suivie en direct, en streaming, sur notre site.
La traduction simultanée n'est disponible qu'au Monte Verità.

 

Maylis de Kerangal

Maylis de Kerangal est l’auteure d’une quinzaine de fictions, récits ou nouvelles, publiés pour l’essentiel aux éditions Verticales/Gallimard. Parmi eux, Naissance d’un pont en 2010 (Prix Médicis, prix Franz Hessel, Premio Von Rezzori 2014), fiction d’un grand chantier dans une ville imaginaire, ou Réparer les vivants en 2014, roman d’une transplantation cardiaque de vingt-quatre heures (lauréat d’une douzaine de prix littéraires, traduit dans 40 langues, adapté au cinéma et au théâtre, lauréat du Wellcome Book Prize et du Premio Letterario Merck). En 2018 paraît Un monde à portée de main, roman d’initiation à la peinture qui questionne la création. Son travail est marqué par la géographie, s’intéresse aux devenirs de la jeunesse et aux mondes du travail. En 2019-2020, elle est artiste associée au Musée d’Orsay, puis titulaire de la chaire de littérature de Sciences Po. En mai 2021, elle publie Canoës, un recueil de nouvelles qui explore la voix humaine. Elle vit et travaille à Paris.

Massimo Zenari - Présentation

Massimo Zenari est philologue et musicologue. Il a enseigné à l’Université de Fribourg et, depuis 2008, il travaille à la station de radio RSI Rete Due dont il est l’une des voix pour Verde aurora et l’un des producteurs de l’émission hebdomadaire de littérature Alice. Il a consacré sa recherche à Pétrarque et au XIVe siècle, à Primo Levi et à Giorgio Manganelli.