Programme

Nino Haratischwili - Une recette secrète

Le tournant dans la carrière de Nino Haratischwili est arrivé avec son troisième roman, La Huitième Vie (pour Brilka), une saga familiale de plus de 1000 pages qui a été saluée avec enthousiasme par la critique et par le public. L’histoire, qui se déroule sur un siècle et six générations avec pour toile de fond les événements de Géorgie, entremêle de multiples filons narratifs. Au centre de tout, il y a la famille Jashi, dont la fortune et les privilèges proviennent de la recette d’un chocolat chaud spécial, transmise de génération en génération. Que contient cette recette miraculeuse? Et surtout, que représente-t-elle?

Langue: allemand

 

Nino Haratischwili

Nino Haratischwili, née à Tbilissi (Géorgie) en 1983, est active tant dans le monde du théâtre que dans celui de l’écriture narrative. À 15 ans déjà, elle fondait un groupe de théâtre bilingue pour lequel elle a écrit et mis en scène diverses pièces. Depuis 2003, elle vit en Allemagne, où elle travaille comme écrivaine, dramaturge et metteuse en scène de théâtre. Elle a choisi d’écrire en allemand et a publié quatre romans à ce jour: Juja (Verbrecher-Verlag, 2010), Mein sanfter Zwilling (Frankfurter Verlagsanstalt, 2011; en français: Mon doux jumeau, Buchet-Chastel, 2015), Das achte Leben (Für Brilka) (Frankfurter Verlagsanstalt, 2014; en français: La Huitième Vie (pour Brilka), Piranha, 2017) et Die Katze und der General (Frankfurter Verlagsanstalt, 2018). Son œuvre a été couronnée par diverses distinctions, dont le Prix littéraire Anna Seghers, le Prix Bertolt Brecht et le Prix commémoratif Schiller.
 

Bibliographie


Œuvres traduites en français:
La Huitième Vie (pour Brilka), 2017, Piranha
Mon doux jumeau, 2015, Buchet-Chastel

Joachim Sartorius - Présentation

Né à Fürth (Bavière), Joachim Sartorius vit à Berlin et à Syracuse. De 1996 à 2000, il a été secrétaire général du Goethe-Institut à Munich et, de 2001 à 2011, il a assuré la direction des Berliner Festspiele. Il a publié huit recueils de poésie, parmi lesquels Für nichts und wieder alles (Kiepenheuer & Witsch, 2016), des livres de voyages – Die Prinzeninseln (mare, 2009) et Mein Zypern (mare, 2013) – et de nombreux livres nés de la collaboration avec des artistes. Il a dirigé la publication de l’œuvre complète de Malcolm Lowry et William Carlos Williams et des anthologies très appréciées par le public, parmi lesquelles Atlas der neuen Poesie (Rowohlt, 1995), Minima Poetica (Kiepenheuer & Witsch, 1999) et Alexandria Fata Morgana (Deutsche Verlagsanstalt, 2001). En 2019, il a reçu le prix August von Platen pour l'ensemble de son œuvre. Joachim Sartorius est membre de l’Académie allemande pour la langue et la littérature.