© Locarno Film Festival
Programme

Carla Del Ponte

Pour la justice et l’humanité

Carla Del Ponte a toujours été en première ligne pour traquer les grands criminels internationaux. Elle s’est retrouvée face à eux, se confrontant à des monstres plus tard condamnés pour crimes contre l’humanité. Son périple dans les coulisses de la justice, dont elle nous livre le récit pour guider le lecteur au-delà de la pitié pour les victimes, est semé d’embûches et d’interdits politiques qu’elle devra surmonter. De l’Ex-Yougoslavie au Rwanda en passant par la Syrie, les grandes tragédies du monde contemporain nous enseignent que seule une réforme profonde des Nations Unies pourra garantir l’indépendance à ceux qui rêvent que justice soit vraiment rendue aux victimes.

Langue : italien ; traduction simultanée : allemand

La rencontre pourra également être suivie en direct, en streaming, sur notre site.
La traduction simultanée n'est disponible qu'au PalaCinema.

 

Carla Del Ponte

Carla Del Ponte a étudié le droit à Berne et à Genève. Devenue juge d’instruction en 1981, elle a collaboré avec Giovanni Falcone dans les années 1980 en enquêtant sur les trafics de la mafia en Suisse. Procureure générale de la Confédération depuis 1994, elle a quitté ces fonctions en 1999 après avoir été nommée procureure générale au Tribunal pénal international, où elle travaillera sur les crimes de guerre en Ex-Yougoslavie, un mandat qui durera huit ans et la conduira à suivre le procès de Milošević. De 1999 à 2003, elle s’est également occupée du dossier sur le génocide au Rwanda. De 2008 à 2011, elle a été ambassadrice de Suisse en Argentine. Elle a publié les ouvrages La Traque, les criminels de guerre et moi (Héloïse d’Ormesson, 2009 ; écrit en collaboration avec Chuck Sudetic) et Im Namen der Opfer. Das Versagen der UN und der internationalen Politik in Syrien (Giger, 2018, avec Roland Schäfli), dans lequel elle raconte les violences que son travail a soulevées lorsqu’elle était à la Commission d’enquête indépendante de l’ONU sur la Syrie, dont elle a démissionné en 2017. En 2021, elle a publié chez la maison d’édition allemande Westend l’ouvrage Ich bin keine Heldin.

Maurizio Canetta - Présentation

Maurizio Canetta est né en 1956 à Lugano, où il vit actuellement. Il a travaillé pendant 41 ans pour la radio-télévision suisse de langue italienne (RSI). Après avoir effectué un stage au programme d’information de Zurich, il a été rédacteur et reporter pour le journal télévisé, puis correspondant depuis le Palais fédéral de Berne. Il a été responsable du service des sports, du journal télévisé, des chroniques d’approfondissement, du service culturel, et a produit et présenté de multiples émissions, dont Falò (hebdomadaire d’investigation), Storie (magazine culturel) et Il gioco del mondo (programme d’entretiens). De 2014 à 2021, il a dirigé la RSI. Il préside la Communauté Radiotélévisée Italophone, une organisation qui réunit les médias qui diffusent des programmes en italien dans le monde.